#3 SE RACONTER
pour rendre son action lisible et interactive

Valoriser ses expériences, donner à voir ses pratiques  pour progresser collectivement

En bref
Nos outils & prestations

Les organisations de solidarité cherchent de plus en plus à maîtriser l'art de « se raconter ». En interne, se raconter permet de croiser les pratiques et les expériences pour améliorer leurs actions. Vis-à-vis de l'extérieur, se raconter permet de valoriser ces actions pour convaincre les donateurs publics et privés, mobiliser les citoyens, développer leurs réseaux, etc. 


De nouveaux métiers apparaissent donc progressivement pour mieux donner à voir ce que sont et ce que font ces organisations ("responsable de capitalisation", "storyteller", "journaliste interne", etc.).


Le premier défi est donc de faire évoluer ses pratiques de capitalisation, afin que l'information qu'elles partagent deviennent à la fois plus ciblées, plus diversifiées, et plus incarnées. 

Le deuxième défi est de maîtriser la communication dans un environnement d’action collective :  il s'agit être visible et lisible au sein de réseaux et de faire valoir l'identité de son organisation,  tout en assumant une logique de contribution au collectif.

 
Le troisième défi est d'être capable de rester concentré sur l’action tout en cherchant à la raconter en continu. Cette logique de communication permanente est nécessaire pour maintenir la mobilisation des partenaires et valoriser les opportunités de lien.    

Nous accompagnons les organisations de solidarité qui font face à ces différents défis.

ANIMATION

  • Ateliers de storytelling / échanges d'expériences (carte des expériences, forum ouvert, etc.)

  • Groupes de codéveloppement (système d'entraide par les pairs)

  • Atelier "faire sens : voir entendre écrire" dans le cadre de bilan (projets terrain ou institutionnel)

ACCOMPAGNEMENT

  • Capitalisation en fin de projet ou capitalisation continue (formats écrits, vidéo, photo) 

  • Construction de banques d'expériences (espaces ressources, fils d'informations, etc.)

  • Articulation de formats écrits et vidéos (pastilles d'entretiens vidéos, fiches d'expériences, etc.)

Nos missions "Se Raconter"

Capitalisation du Programme de Renforcement du réseau international des MFR 2016/2018 Madagascar/Burkina Faso La capitalisation porte sur 9 pays et se concentre sur les enjeux : d’ancrage territoriale et de pérennisation des mouvements MFR.  Elle articule des méthodes de co-développement et de partage d’expériences au sein du réseau, et inclut l’usage d’un « fil vidéo » tout au long du programme.

Évaluation de leurs actions COP 21 France - 2016 Dans le cadre de cette évaluation nous avons mis en place deux innovations : des entretiens de type storytelling et le développement d’une métaphore pour illustrer les principaux points de l’évaluation.

Évaluation de la coopération avec le WWF - International (1998/2013) France - 2014 Cette évaluation comportait une analyse qualitative des liens entre le WWF et la fondation OAK restituée sous la forme d’une histoire de leur relation.

Capitalisation des expériences du programme 2012/2013 Moldavie/Bulgarie/Roumanie Le PROCOPIL est un programme orienté vers le respect des Droits de l’enfant, cofinancé par le Ministère des Affaires Etrangères et AFD. La capitalisation examine  la coopération entre les quatre réseaux associatifs nationaux, et les partenariats développés avec les pouvoirs publics dans chaque pays.

Capitalisation du programme « Société civile et participation» Madagascar - 2009/2010 Structure: IRG Le programme « SCP » (2005-2010) vise à renforcer la participation des organisations de la société civile aux politiques publiques. (Entre 2005 et 2010 : 14 organisations françaises, 41 initiatives menées, 20 pays).  La capitalisation s’est surtout concentrée sur 5 organisations (AFDI, CGT, GRET, UNMFREO) et leurs partenaires

Outil de sensibilisation vidéo  « Les activités lucratives des ONG » : La mission a pour but de réaliser un film court autour de l’enjeu du développement d’activités lucratives au sein des ONG. Ce film s’appuie sur une capitalisation et un séminaire réalisés sur ce thème par le FRIO.

PROJEG / PCPA Guinée - Étude d’impact et de prospective sur l’impact de la société civile dans le secteur minier 2018-2019 Le PROJEG est un programme de renforcement des capacités de la société civile guinéenne regroupant près de 150 organisations. L’étude vise à analyser l’apport du programme à la gouvernance du secteur minier en Guinée. Pour raconter cette expérience, l’étude mêle le format documentaire filmé et une série d’études de cas écrites.

Capitalisation des projets de la FISONG - « participation citoyenne » soutenue par l’AFD